À savoirActualitésPsychologieSanté

Les hommes peuvent-ils se sentir « enceintes » ? Le syndrome de la Couvade

marzo 9, 2017 0 commentaire

Un futur papa sur dix expérimente des symptômes propres à la grossesse comme des nausées, insomnie, envie irrésistible, dégoût de certaines odeurs, etc. Il s’agit du symptôme de la Couvade et ce n’est pas seulement un phénomène psychologique comme on croit. Regardez comment ça marche !

Pour le moment, et jusqu’à ce que la science prouve le contraire, seules les femmes peuvent tomber enceintes. Les cas  d’« hommes enceintes » qui ont fait sensation il y a quelques années « trichaient », puisqu’il s’agissait de personnes qui sont nées avec des organes reproducteurs féminins et qui se sont soumises ensuite à un traitement de changement de sexe. Cependant, il y a certains hommes qui peuvent ressentir des symptômes propres à une grossesse.

C’est ce que l’on appelle le syndrome de la Couvade, dont le nom vient du mot français « couver », qui signifie incuber ou nourrir (connu également comme grossesse empathique ou grossesse sympathique). Il concerne environ 1 futur papa sur dix, qui expérimente une série de symptômes similaires à ceux d’une femme enceinte : nausées, crampes, douleur abdominale, jambes lourdes, insomnie, changements d’humeurs et même envies et dégoûts d’odeur ou de saveurs qui ne les gênaient pas auparavant. Tout comme pour une grossesse, les symptômes sont très prononcés au premier trimestre, puis les gênes diminuent et reviennent à la fin de la « grossesse ».

Jusqu’à récemment, on pensait que le syndrome de la Couvade était un phénomène totalement psychologique, basé sur un mécanisme similaire par exemple comme les hypocondriaques qui ressentent les symptômes des maladies dont ils entendent parler. Cela expliquerait pourquoi les papas pour la première fois ou ceux qui s’impliquent le plus dans la grossesse ont le plus de chance d’avoir une grossesse empathique. Il semble cependant qu’il y ait quelque chose d’autre…

Les hormones leur jouent également des tours!

Une recherche réalisée au Canada par la psychologue Anne Storey a mis en évidence que certains hommes souffrent également de bouleversements hormonaux lorsqu’ils vont être pères. Concrètement, ils présentent des niveaux plus élevés de prolactine et de cortisol, qui provoquent les symptômes habituels de la grossesse. Le cortisol, par exemple, provoque l’anxiété, l’insomnie, une perte de concentration, etc. dont souffrent de nombreuses femmes enceintes : de son côté, la prolactine stimule le développement de la poitrine et la sécrétion du lait maternel (oui, les hommes aussi ont des glandes mammaires et peuvent même produire du lait !).

En résumé, le syndrome de la Couvade n’est pas une « bizarrerie » qui doit inquiéter ou faire honte aux papas qui le vivent, mais quelque chose de plus fréquent qu’il n’y paraît et qui offre une grande opportunité de partager la belle expérience de la grossesse.

Comment votre conjoint a-t-il vécu votre grossesse ? Racontez-nous !

Image de nenetus/Freedigitalphotos.net

Des publications qui pourraient vous intéresser...

Écrire un Commentaire