En VoyageGuideHygièneSantéSécuritéUncategorized

Dix questions fréquentes sur les protecteurs solaires pour bébés

junio 1, 2017 0 commentaire


La première journée de votre bébé à la plage ou la piscine est toujours inoubliable. Mais n’oubliez pas de protéger sa peau délicate avec un protecteur solaire adapté. Dans cet article, vous découvrirez quelques astuces ainsi que des conseils afin d’éviter certaines erreurs.

À partir de quel âge puis-je mettre un protecteur solaire à mon bébé ?
L’Association Espagnole de Pédiatrie recommande de ne pas exposer les bébés au soleil avant l’âge de six mois, puisque la peau des nouveau-nés est très sensible aux radiations UVA et aux effets de la déshydratation. Il vaut mieux le mettre à l’ombre et utiliser un chapeau ou des vêtements légers qui le protègent du soleil. Pensez aussi à vous munir d’une paire de lunettes de soleil car les yeux de bébé sont très sensibles. En règle générale, les enfants de moins de trois ans doivent éviter de s’exposer directement au soleil.

Alors, pourquoi existe-t-il des crèmes de protection solaire à partir de 0 mois ?
Il existe deux types de crèmes photo-protectrices : à filtre physique, qui créent une couche protectrice et ne sont pas absorbées par la peau ; et à filtre chimique, qui elles sont absorbées par la peau. Chez les bébés de moins de six mois, il est recommandé d’utiliser des crèmes à filtre physique, puisque celles à filtre chimique peuvent provoquer des réactions sur la peau. Les crèmes à filtre physique laissent généralement une couche blanche, mais lisez les instructions pour en être sûr.

Quel facteur de protection solaire est adapté pour un bébé ?
Il est recommandé d’utiliser un facteur de protection minimale de 30, mais un facteur plus élevé si la peau de votre bébé est très blanche. De plus, vous devez être attentif à l’étiquette pour vérifier que la crème protège contre les rayons ultraviolets B (UVB, qui sont responsables des brûlures superficielles) et les rayons ultraviolets A (UVA, qui sont responsables du vieillissement cutané, et à long terme, qui augmentent le risque de cancer de la peau). Souvenez-vous que la peau a une mémoire et les dommages s’accumulent dès l’enfance.

À quelle fréquence dois-je mettre de la crème photo-protectrice à un bébé ?
Toujours selon les conseils de l’Association Espagnole de Pédiatrie, la crème solaire doit être appliquée une demi-heure avant l’exposition au soleil et doit être renouvelée toutes les deux heures ou à chaque bain de bébé, même s’il est indiqué qu’elle est résistante à l’eau. Vous devez appliquer la crème solaire sur peau sèche, sur toutes les parties du corps exposées au soleil, sans oublier des zones comme le visage, cou, crâne, épaules, décolleté, oreilles, mains et coup-de-pied. Pour les lèvres, qui peuvent aussi être brûlées, vous devez utiliser un stick à lèvres spécifique.

Les crèmes de protection solaire peuvent-elles provoquer des réactions sur la peau ?
Les produits de photo protection pour bébés sont spécialement conçus et testés pour éviter les réactions cutanées. Cependant, il existe toujours un certain risque parce que la peau des jeunes enfants est très sensible. Lors de la première application, faites d’abord un essai sur une petite zone pour vérifier s’il y a une réaction. Tenez compte également que les réactions sur la peau en été peuvent être provoquées par d’autres causes, par exemple les boutons de sueur, le sudamina, ou le miliaria.

Puis-je utiliser une crème solaire de l’année précédente ?
Ce n’est pas conseillé. Les produits cosmétiques doivent indiquer au dos ou à la base de l’emballage le délai d’utilisation après ouverture, qui est généralement de six à douze mois. Après cette période, le risque principal n’est pas de provoquer des réactions cutanées mais de perdre de l’efficacité et leur facteur de protection baisse ou soit nul. Il n’est donc pas recommandé de continuer à utiliser une crème ouverte l’été dernier, en particulier si elle a été exposée au soleil ou aux températures élevées.

Quel est le meilleur format : crème, spray, gel, etc. ?
Il existe actuellement de nombreuses marques de crème solaire pour bébés disponibles sous différents formats : crèmes, sprays, gels, pulvérisateurs, sticks ou roll-on, etc. En principe, ils sont tous d’efficacité égale s’ils sont correctement utilisés. Cependant, n’oubliez pas que plus le produit est gras, plus longtemps il adhérera à la peau.

S’il y a des nuages ou qu’il ne fait pas chaud, puis-je me passer de la protection solaire ?
Non. Les radiations ultraviolettes traversent les nuages et même les parasols, en plus de se refléter dans l’eau et le sable. La peau de Bébé est donc exposée à ses dommages même s’il n’y a apparemment pas de soleil ou que vous n’avez pas chaud. Tant qu’il est à l’air libre, il est recommandé de protéger votre bébé avec un photo-protecteur adapté. Cela inclut la montagne, puisque, même s’il y fait plus frais, la radiation solaire est plus forte.

Quelle est la meilleure heure pour aller à la plage avec bébé ?
En général, il convient d’éviter les heures de grand ensoleillement, de 11h à 16h. Pour aller avec un bébé à la plage, il vaut mieux aux premières heures du jour ou dans l’après-midi. Il ne faut pas non plus y rester de longues heures, puisque le soleil et la chaleur peuvent provoquer un risque de déshydratation ou même un coup de chaleur chez les bébés, car le contrôle de la température corporelle n’est pas encore bien développé.

Est-il nécessaire que mon bébé prenne le soleil ?
Les bébés ont besoin d’être exposés au soleil pour recevoir de la vitamine D, qui est un composant essentiel par exemple pour le bon développement de leurs os. Cependant, il n’est pas nécessaire de prendre le soleil ou de bronzer pour produire de la vitamine D : descendre dans la rue suffit. Souvenez-vous : la peau du bébé est très sensible, donc le risque qu’il souffre d’une brûlure solaire est plus élevé que pour un adulte, même s’il est brièvement exposé au soleil.

Et vous ? Dites-nous vos petites astuces pour protéger la peau de bébé !

 

Des publications qui pourraient vous intéresser...

Écrire un Commentaire