À savoirCroissanceDe 0 à 6 moisÉducationGuidePhysiothérapiePremières aptitudesSanté

Coliques de Bébé : que faire ?

junio 4, 2018 0 commentaire

Pas toujours facile de savoir pourquoi votre bébé pleure. Il peut avoir faim, sommeil, froid, chaud, avoir la couche sale, être fatigué. Dans certains cas, après avoir TOUT essayé, oui, TOUT, bébé reste inconsolable ! Il se peut qu’il souffre de coliques.

La colique du nourrisson est une phase de pleurs intenses, difficiles à consoler, qui commencent autour des 15 jours de vie, se répétant tous ou presque tous les jours, et qui pouvant se prolonger jusqu’au quatrième mois. Généralement ¼ des bébés en souffrent.

Pour estimer qu’il s’agit d’une colique du nourrisson, 3 symptômes parmi les suivants doivent être présents (Règle de Wessel): L’épisode de pleurs inconsolables se produit généralement en fin d’après-midi et début de soirée, il doit durer au moins 3 heures dans la journée, le bébé sera agité et irritable et de plus, il gardera les jambes fléchies vers l’abdomen et les poings fermés. De plus, son visage sera rouge, l’abdomen tendu et le reste de la journée il sera asymptomatique.

Le pleur est la façon qu’a le bébé de vous communiquer sa douleur. Bien sûr, il est encore incapable de vous exprimer sa douleur par les mots, alors il pleure, sans s’arrêter.

La cause de la colique du nourrisson est inconnue, même si parfois les facteurs ci-dessous sont responsables :

  • Psychologique par hyperstimulation du bébé, fatigue ou stress. Parfois, si votre bébé pleure beaucoup et que vous ne réussissez pas à le calmer, vous vous énervez plus que lui et lui communiquez votre énervement.
  • Digestif à cause de l’immaturité de l’appareil digestif, gaz, constipation, reflux gastrique, altération de la flore intestinale.
  • Allergies ou intolérance alimentaire, comme à la protéine de lait de vache. Dans ce cas, en changeant le type de lait de formule ou en retirant les lactoses à la mère, dans le cas d’un allaitement, les symptômes s’améliorent.

Les pleurs peuvent empêcher les parents et le bébé de se reposer. Ils ne dorment alors pas comme ils le devraientet  le manque de sommeil prend alors facilement le dessus.

Le pédiatre s’assurera qu’il n’existe aucune cause apparente pour la douleur comme pourrait l’être une otite, par exemple.

Qu’est-ce qui peut m’aider ?

Bien que la colique soit inévitable, les conseils suivants aideront à soulager votre bébé au plus vite :

  • Essayer de garder votre calme : si vous vous énervez, le bébé le ressentira et sera énervé à son tour.
  • Faire en sorte qu’il n’avale pas d’air avec le biberon, vous pouvez essayer avec des biberons qui disposent d’un système anti-colique, pour diminuer l’ingestion de l’air, et veiller à ce qu’il rote après les prises.
  • Massages sur le ventre : vous devez les faire dans le sens des aiguilles d’une montre, quand le bébé est calme, et non pendant une colique. Cela aidera notre bébé à se détendre, il vous sentira proche et de plus, vous aiderez à un transit digestif correct, en diminuant les gaz, la constipation et les coliques. Je vous recommande d’assister à un cours ou un atelier de massage pour enfants pour que vous puissiez apprendre de première main quelles sont les techniques à réaliser.
  • Porter : la position qu’adopte le bébé dans un porte-bébé ergonomique rendra plus facile l’expulsion des gaz, de plus le bébé vous sentira proche et il se sentira mieux, vous lui tiendrez chaud au ventre.
  • Changer de position : le mettre sur le ventre avec la main sur le ventre et le bercer lentement, cela vous aidera à être proche de lui et vous lui apporterez de la chaleur sur le ventre. Vous pouvez également le coucher sur vous (poitrine contre poitrine).
  • Certains bébés se calment en se sentant enveloppés dans une couverture ou un lange, cela leur apporte plus de sécurité et leur donne chaud au ventre.
  • Musique et bruit blanc : cela aidera à calmer les pleurs en cas de colique.
  • Physiothérapie et Ostéopathie.

Comment la physiothérapie et l’ostéopathie peuvent-elles aider ?

Dans certaines cas, la cause des pleurs est due à des tensions qu’a bébé dans le crâne, le pelvis ou le diagramme, pouvant irriter les nerfs qui agissent lors du processus de digestion. Ces tensions peuvent être dues à des positions intra-utérines ou à des accouchements difficiles.

Les manœuvres réalisées lors de la séance seront douces, indolores afin de réduire la tension de ces zones, même si le bébé peut réagir de manière très variée.

Votre physiothérapeute ou ostéopathe vous montrera une série de manœuvres de massage à réaliser à la maison pour que vous aidiez ainsi au traitement de la colique.

S’il n’existe aucune pathologie associée il est possible que vous notiez une amélioration dès la première séance.

Article écrit par Ester Roma (Ma maman est physio)

Des publications qui pourraient vous intéresser...

Écrire un Commentaire